Prix des jouets : bilan de la saison 2017

DPI secteur des jouetsAvec la nouvelle année, nous avons maintenant assez de recul pour observer dans sa globalité la période de septembre à décembre 2017 et voir comment les grandes enseignes en ligne (Amazon, Fnac, Cdiscount et Rue du Commerce) ont traité le secteur des jouets.

DPI Decembre 2017 - Détails

DPI Decembre 2017 - Détails

DPI Decembre 2017 - Détails

On peut désormais faire plusieurs constatations.

  • Le travail des enseignes sur les prix des jouets a été en significativement plus intense que sur le reste de leur catalogue. Les tableaux ci-dessous montrent que, à de rares exceptions près, mois après mois les vendeurs repricent une plus large part de leur catalogue, plus souvent et avec une amplitude plus forte.
  • L’évolution sans doute la plus spectaculaire est le pic d’amplitude observé chez Cdiscount en décembre, l’amplitude moyenne des changements de prix (à la hausse ou à la baisse) atteignant 2,4% là où habituellement on est en-dessous de 1%. Le discounter a visiblement voulu se mettre dans la meilleur position pour être compétitif, ou au contraire relever ses marges.
  • La couverture sur les jouets (la part du catalogue repricée) augmente mois après mois sur Rue Du Commerce tandis qu’elle diminue progressivement chez la Fnac. Cdiscount montre d’abord une érosion, avant de remonter nettement en décembre, en même temps que le pic observé en amplitude.
  • +Pour la fréquence (le nombre de changements de prix durant le mois), on observe que Novembre correspond à un pic chez toutes les enseignes, à l’exception d’Amazon qui montre un niveau élevé en septembre, une relative baisse en octobre puis une montée progressive en novembre et décembre.

Quelles conclusions en tirer ? Globalement les jouets font l’objet d’un travail sur les prix sensiblement plus attentif que la moyenne du catalogue et on voit que pour la période des fêtes cet effort commence dès septembre-octobre. La Fnac affiche un pic d’activité en Novembre (possiblement en lien avec le Black Friday) tandis que pour les trois autres enseignes étudiées c’est le mois de décembre qui est le plus intense. Les variations de prix sont particulièrement importantes, ce qui souligne encore l’importance que les enseignes accordent à ce facteur, particulièrement pour une enseigne comme Cdiscount qui a construit son image-prix sur la promesse d’être moins chère.

Au niveau global, le score DPI de décembre s’élève à 79, contre 82 en novembre. La baisse se retrouve chez presque toutes les enseignes, la plus nette étant chez la Fnac, qui passe de 50 à 37. Seul le DPI de Cdiscount progresse légèrement entre novembre et décembre, passant de 58 à 61.

DPI Decembre 2017 - Détails

Like this blog?
Follow us on LinkedIn
to stay up-to-date with the latest blog posts!

This entry was posted in Pricing. Bookmark the permalink.

Comments are closed.