Entretien avec Élodie Martin, Ingénieur Business Solutions

Entretien avec Elodie MartinDécouvrons les spécificités de l’Avant-Vente avec Élodie Martin, Ingénieur Business Solutions chez ActiveViam.

Bonjour Élodie, peux-tu te présenter ?
Je suis Ingénieur Business Solutions au sein de l’équipe Avant-Vente, et je travaille principalement sur le secteur du retail. Mon travail consiste à accompagner les commerciaux pour répondre aux questions techniques et traduire les besoins métiers des prospects dans notre plateforme, en réalisant des Proof of Concept (PoC), c’est à dire des prototypes de notre logiciel adaptés sur mesure. J’ai étudié à CentraleSupélec (cursus Centrale Paris), où j’ai suivi le programme Digital Tech Year (DTY) pour sa première édition, puis une option Informatique pour la dernière année de spécialisation. Pendant ma césure j’ai fait un premier stage d’apprentissage au sein d’une SSII, puis j’ai eu la chance de travailler sur trois projets de prototypage pour des secteurs très différents les uns des autres (assurance, conseil et paris hippiques) pendant la DTY. Ensuite, je suis partie 6 mois à New-York pour travailler pour une start-up sur une application de blind tests utilisée par des millions d’utilisateurs quotidiennement, une super expérience !

Comment es-tu arrivée chez ActiveViam ?
A mon retour en France je me suis rendue au Forum CentraleSupélec où j’ai rencontré Benjamin qui était déjà chez ActiveViam depuis quelques temps, et dont vous avez dû lire l’interview. Il m’a présenté ce poste qui correspondait exactement à ce que je recherchais, avec une composante Tech et Business à la fois et la promesse de changer de clients et de projets fréquemment, ce que d’autres entreprises ne me proposaient pas, donc j’ai foncé, et j’ai démarré en avril 2017.

Elodie in officeComment se sont déroulés tes premiers mois chez ActiveViam ?
Très bien ! J’ai tout de suite été mise dans le bain dans l’équipe commerciale en attaquant par un premier projet interne pour découvrir la solution. L’objectif était d’utiliser notre propre technologie pour gérer notre pipeline commercial. C’était vraiment enrichissant, car j’ai travaillé sur un cas concret en binôme avec un membre de l’équipe très expérimenté, et mon client interne qui se trouve être l’un des fondateurs de l’entreprise m’a guidée tout au long de ce projet, et plus globalement dans ma manière d’aborder notre produit. Au bout d’à peine un mois et demi j’ai eu l’opportunité de travailler sur un PoC, et j’ai même eu le privilège de pouvoir faire la soutenance de ce projet devant le comité de direction de la Supply Chain de l’entreprise concernée ! Notre directeur commercial de l’époque m’a rapidement fait confiance, et donné l’opportunité d’aller en rendez-vous client parfois uniquement accompagnée d’un membre de l’équipe commerciale. Et puis je suis assez fière d’avoir contribué directement à la signature de contrats avec deux grands noms du retail que sont Leroy Merlin et Monoprix lors de ma première année !

En quoi consiste exactement le métier de Pre-Sale (Avant-Vente) ?
Il faut être multi-tâches, s’intéresser d’une part à la technique car le cœur du métier consiste à coder des projets, mais également aux enjeux métiers. On est en contact rapproché avec les clients, donc on doit se mettre dans la peau des personnes pour lesquelles on travaille, comprendre quels sont leurs besoins pour résoudre leurs problématiques. Et pour ce faire il faut savoir vite changer d’univers, car on peut passer d’un rendez-vous avec un client dans le domaine de l’industrie le matin à un call portant sur le pricing online l’après-midi. Il faut donc une certaine agilité intellectuelle pour pouvoir jongler entre l’aspect technique et les logiques métier d’une part, et les différents secteurs de l’autre. En interne c’est pareil, car on travaille à la fois avec les commerciaux sur les rendez-vous client mais également avec notre R&D car nous sommes les premiers utilisateurs des outils qu’ils développent, et nous les tenons au courant de nouveaux cas d’usage qui pourraient émerger.

Comment se déroule un projet en détail ?
Je vais prendre en exemple le projet Monoprix, qui est le premier que j’ai dû mener à bien en autonomie. Comme souvent, l’idée était d’industrialiser les pratiques du client mais aussi d’aller plus loin que ça, car en s’équipant les clients transforment leurs processus, donc on accompagne également leur changement en interne. On essaye d’en apprendre le plus possible sur leur métier et ensuite on passe à la phase de PoC. Pour ce faire on établit une définition globale du projet qu’on restreint ensuite à une partie qui sera spécifiquement couverte par le PoC. On a également recours aux bonnes pratiques de l’UX pour arriver à résoudre les problématiques de la meilleure façon possible. Ensuite je traduis tout ça dans ActivePivot et ActiveUI puis on passe généralement par un cycle d’itérations qui mène à la démo finale auprès des décisionnaires, en l’occurrence il s’agissait du comité exécutif qui comprenait le PDG de Monoprix !

Elodie large

Qu’est ce qui fait que tu es bien chez ActiveViam ?
Mon travail n’est jamais monotone, ce qui est un élément très important à mes yeux. L’entreprise en général est géniale et ce à tous les niveaux, jusqu’à l’équipe restreinte avec laquelle je travaille évidemment ! On s’entraide toujours. ActiveViam a la stabilité d’une belle entreprise, on a accès à des interlocuteurs de très haut niveau chez nos clients, et dans le même temps on a gardé un certain esprit « start-up ». Tout le monde se connaît, du coup on est content de venir travailler. Je voudrais terminer par un petit conseil à l’attention des ingénieures : n’ayez pas peur de vous lancer ! Quand j’ai démarré le programme DTY on n’était que 3 filles sur 24 étudiants, et je n’avais pas de connaissances préalables en informatique, mais tout s’est très bien passé, et je suis très heureuse ici. Venez chez ActiveViam, vous serez accueillies à bras ouverts !

Like this blog?
Follow us on LinkedIn
to stay up-to-date with the latest blog posts!

This entry was posted in Big Data Analytics, Pricing, Supply Chain, Technology. Bookmark the permalink.

Comments are closed.